Bienvenue sur le blog d'ŒnoSkol !

Côtes d'agneau et Rasteau

Le 05/06/2022 | Commentaires (0)

Ce weekend ŒnoSkol vous fait découvrir une appellation des côtes du Rhône méridionales avec un Rasteau du domaine de La Soumade. Rasteau est une jeune appellation d’origine protégée (AOP) créée en 2010 et qui compte 1300 hectares de vignes. Elle est située au nord de deux appellations plus renommées, Châteauneuf-du-Pape et Gigondas. Le vignoble s’épanouit sur des terroirs variés au relief accidentés face aux dentelles de Montmirail. Ici le Grenache noir est le cépage roi résistant à la sécheresse et au vent de cette région : le Mistral. Cette variété donnera des vins naturellement puissants, capiteux, tanniques bâtis pour la garde. Il sera assemblé avec de la Syrah et du Mourvèdre principalement. Pour accompagner la cuvée Prestige du domaine, ŒnoSkol vous propose des côtes d’agneau, ses petits flageolets et navets. Représentatif de l'appellation, le millésime 2019 est principalement vinifié avec du Grenache (70%) assemblé avec 20% de Syrah et 10% de Mourvèdre.

Robe rubis élevée reflet violacées

Nez un peu réduit, violette, poivre, petits fruits cassis, groseille, myrtille

bouche ample capiteuse, vin rond, tanins fondus

Prix 15€

Sera meilleur dans 3 anscotes agneau Rasteau oenoskol

Champagne Pierre Baillette

Le 22/05/2022 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol ouvre un joli champagne pour une belle occasion! Vin de la célébration par excellence, sa réputation le dépasse largement.

L'AOP champagne est une des plus importante de France par sa surface et évidemment par sa renommée. Elle compte 34 000 hectares de vignes situés principalement au sud de Reims qui se répartissent sur trois départements (la Marne, l'Aisne et l'Aube) et 321 villages. C'est surtout entre Reims et Épernay que l'on trouvera les plus grands champagne au monde, les fameux grands crus dont les vignobles s'étirent sur les coteaux de 17 communes. Ici trois cépage règnent en maître : le Pinot noir, le Pinot Meunier et le Chardonnay. Cultivés par des viticulteurs, les raisons sont vendus au kilo à prix d'or à des négociants qui les vinifient, les fameuses maisons de Champagne dont six grands groupes monopolisent la majorité du marché avec un chiffre d'affaire supérieur à 150 millions d'euros. Le mode d'élaboration du champagne est particulièrement complexe. Chaque étape est réglementée où la rigueur est de mise, du pressoir à la mise sur le marché. Attention dans cette région on ne fait pas simplement du vin mais un produit qui respectent les codes du luxe et de la mode. On achète du champagne comme on achète un parfum.

Aujourd'hui nous dégustons un premier cru de Pierre Baillette qui en qualité se classerait juste derrière les grands crus. L'étiquette précise le dosage en sucre réalisé avec la liqueur d'expédition avant la mise en marché de la bouteille, c'est à dire la quantité de sucre rajoutée dans la bouteille avant de la sceller définitivement. Ici nous goutons un "brut" soit moins de 12 g/l de sucre alors qu'un extra brut aurait lui moins de 6 g/l de sucre.

Le vin présente une belle robe dorée avec des bulles fines. Le nez est floral avec des notes de fruits blancs et de brioche. La bouche est tendue avec une belle longueur en bouche. C'est un très joli champagne bien équilibré qui accompagnera tous vos événements! Attention le vignoble de Pierre Baillette compte seulement 3,5 hectares, autant dire un domaine minuscule parmi les mastodontes qui dominent le marché. Il n'est donc pas simple de s'en procurer!

Prix: 30-35€
A boire maintenant ou dans les 5 ans.
Température de service : 10-12°C

Champagne Pierre Baillette

Pineau d'Aunis et planche apéro

Le 08/05/2022 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol se la joue bistrot avec une planche apéro et un petit vin de Loire du vigneron Denis Bardon.

Même si l’apéritif est synonyme de moments simples et conviviaux, l'accord met-vin n’est pas pour autant évident. En effet, la planche apéro peut être élaborée à partir de produits variés allant des fromages aux légumes en passant par de la charcuterie ou du pâté. Vous me direz alors sans réfléchir : un bon rouge bien sûr, pas de question à se poser! Pour celles et ceux qui suivent ŒnoSkol, vous savez que le mariage entre le fromage ou les légumes avec un rouge ne fait pas toujours bon ménage surtout quand ce dernier contient beaucoup de tanins (l’aspect rugueux, râpeux du vin). Alors un blanc avec de la charcuterie? Sacrilège! Finalement pas tant, surtout si celui-ci est assez puissant pour répondre au gras et à la puissance de certains saucisson ou pâté. Certains blancs de Bourgogne, des côtes du Rhône ou même certains Chenin ou Riesling du nord de la France pourraient correspondre.

Aujourd’hui ŒnoSkol a tout de même décidé de se la jouer classique en vous proposant un rouge léger et très peu tannique avec “Les Damnés” de Denis Bardon en vin de France. La cuvée “Les Damnés” est produite à partir d’un cépage rouge peu connu le Pineau d’Aunis. Ce cépage, probablement originaire du Val de Loire, où il est principalement cultivé, compte seulement 450 ha en France, le plaçant en 70e position des variétés françaises de cuve. Il produit des vins légers, peu tanniques sur le fruit, le poivre et la fleur.

Robe : Framboise claire

Nez : petits fruits frais, confiturés, floral

Bouche : Vin léger, rond, équilibré

Ce vin est un vrai petit plaisir, parfait pour des occasions sans prétentions!

Prix : 9,9€

A boire maintenant

Température de service : 16-17°C

Pineau d'Aunis Denis Bardon

Tarte tatin et Sauternes Chateau Broustet

Le 24/04/2022 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol fait son bec sucré avec un bel accord de saveurs et de couleurs!

Nous dégustons le Château Broustet, 2ème cru classé de l’appellation Sauternes, millésime 2007 avec une jolie tarte Tatin!

Le Sauternais se situe au sud-est de Bordeaux, non loin des vins de Graves. C’est dans cette partie du vignoble bordelais que naît l’un des vins liquoreux les plus renommés au monde! Cette réputation ne doit rien au hasard mais à son terroir particulier qui permet le développement d’une belle pourriture! Cet oxymore est rendu possible par une rivière, le Ciron, qui par ses brouillards matinaux permet le développement d’un champignon sur les baies de raisin. Ce champignon porte le doux nom de Botrytis Cinerea, pourriture noble quand il est maîtrisé, pourriture grise quand ça dérape! La fraîcheur matinale et les après-midis secs et ensoleillés permettent de produire ce miracle : la fameuse pourriture noble! La conduite de la vigne et les vendanges manuelles par tries successives avec des rendements très faibles à l’hectare (maximum 25 hl/ha) donne un vin blanc sucré (au moins 45 g/l de sucre) unique et inimitable!

Le Château Broustet est produit par un assemblage classique de cépages entre du Sémillon, du Sauvignon blanc et de la Muscadelle. Le Sémillon originaire de la région possède une pellicule épaisse qui est un élément indispensable à la bonne botrytisation du raisin ou autrement dit au fait que la pourriture reste noble et ne vire pas vers de la pourriture grise. Tout l’enjeu pour ces vins est de maintenir ce fragile équilibre.

Robe ambré élevée

Nez confiture d’orange amère, miel, floral, fumé, boisé

Bouche grasse, tendue par une belle fraîcheur avec une finale fumée

Un excellent vin qui est presque trop puissant et aromatique pour la tarte tatin qui n’a pas la consistance nécessaire pour répondre à l’envergure de cette bouteille. Cette cuvée pourrait accompagner à merveille des plats épicés, des fromages bleus ou des tartes aux agrumes.

Prix : 25€

A boire maintenant mais peut encore attendre quelques années

Température de service 12°C

tarte tatin chateau broustet

Saint Joseph et Côtes de veau

Le 10/04/2022 | Commentaires (0)

Cette semaine OenoSkol pose son verre à Saint Joseph pour accompagner des jolies côtes de veau de la ferme de Bodreguin à Questembert et un risotto aux fenouils (très italien tout ça!).

Saint Joseph est une appellation d’origine protégée (AOP) des Côtes du Rhône nord qui s’étend sur 1000 hectares de vignes. Le cépage principal est la Syrah, variété emblématique et autochtone de cette région. La viticulture remonte à la période de l’occupation romaine avec des premières traces de vignobles datant du Ier au IIe siècle avant JC. Ce vignoble en coteaux très escarpés s’étire entre les villes de Vienne au nord et Valence au sud sur la rive droite du Rhône. Cette appellation produit également de très beaux blancs à partir de deux cépages rhodaniens la Marsanne et la Roussanne. Ces vins blancs restent confidentiels compte tenu de la quantité mise sur le marché.

Nous ouvrons aujourd’hui la cuvée Mêverie du domaine Richard, millésime 2015 élaborée uniquement à partir de Syrah issue d'une sélection parcellaire. Cette cuvée est élevée 18 mois en demi-muids (Grands tonneaux de 500 L). Sur le village de Chavanay et ses alentours, Hervé et Marité Richard travaillent également des parcelles sur deux autres appellations prestigieuses et voisines : Condrieu et Côte Rôtie.

Robe pourpre élevée

Nez poivré baies roses, épicés, fruits rouges bien mûrs, cassis, fumé boisé, cuir

Bouche : tanins encore charpentés, frais, bouche étoffée, veloutée

Joli vin bien équilibré, remarquable par sa souplesse, son élégance et sa complexité aromatique. Il se marie parfaitement avec les côtes de veau aux saveurs fumées et légèrement puissantes qui répondent avec harmonie aux notes fruitées et épicées du vin.

Belle dégustation!

Prix : 20 €

T° de service 17°C

A boire maintenant jusqu’en 2025

Meverie saint joseph

Poireaux vinaigrette et vin de Bourgogne

Le 27/03/2022 | Commentaires (0)

Ce weekend ŒnoSkol vous propose un accord tout en finesse et élégance avec un grand classique du bistrot français : j’ai nommé le poireau vinaigrette! Nous accompagnons ce plat traditionnel, quelque peu revisité par sa cuisson au four, ses noisettes toastées, ses racines frites dans l’huile et ses copeaux de parmesan et d’oeuf, par un vin blanc de Bourgogne produit par la Famille Dananchet. Le domaine des Gandines situé sur la commune de Clessé est conduit en biodynamie et labellisé Demeter. Aujourd’hui nous ouvrons la cuvée “Terroir de Clessé”, millésime 2020 en appellation d’origine protégée Viré-Clessé. L’AOP Viré-Clessé au cœur du Mâconnais, dans le Sud de la Bourgogne, produit seulement des vins blancs à partir de leur cépage phare le Chardonnay sur 400 hectares de vignes. Les deux communes Viré et Clessé ont toujours étaient liées comme en témoigne le climat le plus réputé de l’AOP : “Quintaine” à cheval sur les deux villages.

Robe or pâle aux reflets verts

Nez discret de pomme verte, citron

Bouche ample et vive, final citronnée, une belle longueur

Très bel accord, le vin venant juste tendre la touche végétal du poireau en respectant chaque arôme du plat. Un très bel équilibre.

Prix 17€
A boire maintenant ou dans les 3 ans
Température de service 12-13°CPoireaux vinaigrette et vin de Bourgogne

Les vignobles associatifs bretons

Le 20/03/2022 | Commentaires (0)

Au détour des sentiers de randonnées bretons nous sommes parfois surpris de tomber nez à nez avec un petit vignoble! En effet la Bretagne compte aujourd'hui une vingtaine d'associations viticoles gérées par des amateurs œnophiles à travers les quatre départements qui, pour les plus vieilles, ont déjà plus de 15 millésimes à leurs compteurs! C'est le cas par exemple du coteau du Braden planté en 2006 à Quimper. Ici c'est le long du GR34 que nous avons croisé ce jeune vignoble de 1000m² planté de 1000 ceps de Chardonnay en 2019 sur le Mont Dol avec une superbe exposition sud. Le Mont Dol, comme son voisin le Mont Saint Michel, est un promontoire granitique qui a résisté à l'érosion du temps (même si ce premier n'est pas entouré d'eau mais de polders). Quelques dizaines de kilomètres plus loin à vol d’oiseau, toujours en Ille-et-Vilaine, mais cette fois-ci le long de la Rance on apercevra le Clos Garo planté de Chenin et de Rondo en 2004 sur une pente qui regarde le sud-est.

Maintenant ce sont les professionnels qui se lancent dans l'aventure!

La Bretagne future terre viticole? L'avenir nous le dira!Clos garo

Poulet Yassa et vin du Lubéron

Le 13/03/2022 | Commentaires (0)

Ce weekend ŒnoSkol accorde le Sénégal et la France avec un mariage exotique entre un poulet Yassa et un vin du Luberon!

Le poulet Yassa est un plat simple qui associe des oignons frits, du citron vert et des piments. Il est accompagné de riz. Avant d’être frite ou braisée, la viande est mise à mariner dans le jus de citron.

L’AOP Luberon située à l’est d’Avignon dans le sud du Vaucluse s’étend sur le massif du Luberon et compte 3400 hectares de vignes. Elle est limitée au nord par la vallée du Calavon et au sud par la Durance. Le vignoble est implanté entre 150 et 450 mètres d'altitude autour du massif calcaire du Luberon au cœur du parc naturel régional du même nom, classé comme réserve mondiale de biosphère par l’UNESCO. Une douzaine de cépages y sont autorisés pour produire aussi bien du blanc, du rosé et du rouge même si aujourd’hui la moitié des vins produits sont rosés. Elle jouit d’un climat méditerranéen avec des influences alpines lui permettant de profiter de températures nocturnes fraîches. Dans ce paysage magnifique, la vigne côtoie les champs de lavandin, d’oliviers et la garrigue.

Nous ouvrons aujourd’hui la cuvée “Missipeyre” du domaine Meillan Pagès, millésime 2016. Ce vin a la particularité d’être élevé en fûts de chêne à partir d’un assemblage très classique pour la région entre la Syrah et le Grenache.

Robe cerise élevée
Nez confiture de framboise, de mûre, cassis, fumé, grillé
Bouche veloutée, corsée mais fraîche malgré le taux d’alcool (15% tout de même!) petits tanins fondus finale vanillée

Le côté fumé et vanillé apporté par l’élevage en fûts se marie très bien avec le poulet Yassa braisé. Ce vin charnu, puissant et fruité, plein de rondeur s’accorde parfaitement avec ce plat sénégalais aux notes exotiques et épicées.

A boire maintenant
Température de service : 16°C

Vin Luberon Poulet Yassa

Saint Péray et palourdes à la thailandaise

Le 27/02/2022 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol plonge son nez dans un bouquet floral et exotique grâce à un bel accord entre des palourdes à la thaïlandaise et un Saint Péray de la Famille Pierre Gaillard, millésime 2015.

L’appellation Saint-Péray est une toute petite appellation d’une cinquantaine d'hectares qui s’épanouit sur la rive droite du Rhône en face de la ville de Valence dans le département de l’Ardèche. Elle produit seulement des vins blancs tranquilles ou effervescents à partir des deux cépages phares de cette région : la Marsanne et la Roussanne.
La Marsanne, cépage blanc, originaire du village de Marsanne dans la Drôme produit des vins floraux mais peu acides. Elle est très souvent assemblée à la Roussanne qui produit des vins élégants, puissants aux arômes floraux, d’abricots mais équilibrés par une belle acidité. On retrouve la Roussanne sous le nom de Bergeron en Savoie.

La belle robe dorée de ce vin blanc est soutenue.
Le nez est très aérien avec des notes de fleurs blanches, de miel mais aussi de pêche et de zestes d’agrumes. Il s’harmonise parfaitement avec la sauce coco au citron vert, citronnelle et gingembre.
La bouche est grasse, puissante, généreuse tout en restant élégante. Elle enrobe admirablement la chair de la palourde. On distingue des arômes beurrés, de pain grillé, de noisettes de fruits à chair blanche, de miel. Définitivement un magnifique et original accord!

Prix : 18€
Température de service : 12°C
A boire maintenant

Palourdes à la Thailandaise St Péray

Sélection massale et cépages résistants

Le 20/02/2022 | Commentaires (0)

Journée instructive en compagnie de deux pépinières : VCR France et la pépinière Bérillon. Chaque présentation s'est conclue avec la dégustation de cépages résistants issus des travaux de recherche de VCR et de vins de cépages traditionnels issus d'une sélection massale.

Les cépages résistants ont l’énorme avantage de ne pas être dépendants aux produits phytosanitaires grâce à leurs gènes de résistance aux principales maladies de la vigne que sont le mildiou et l’oïdium. Ces variétés résistantes ou hybrides sont issus de croisements entre différentes espèces de vignes. Attention ce ne sont pas des OGM mais bien des croisements naturels!

La sélection massale consiste à rechercher dans des très vieilles parcelles des individus uniques que l’on choisira pour leurs critères qualitatifs. Ces individus ou plants de vigne vont ensuite être multipliés par bouturage et proposés aux vignerons. L’objectif est d’éviter la standardisation des cépages du fait de la sélection clonale et de préserver la diversité du patrimoine génétique de la vigne et du vignoble français.

Du côté des résistants coup de cœur pour le Soreli

Du côté des cépages traditionnels coup de cœur pour le Riesling 2019 du Domaine Marc Kreydenweis

Riesling Marc KreydenweissCépages résistants VCR

Hachi Parmentier et Merlot d'OC

Le 13/02/2022 | Commentaires (0)

Ce weekend ŒnoSkol vous met l’eau à la bouche avec un véritable et traditionnel Hachi Parmentier! Suite au Pot-au-Feu, les restes de viande de bœuf sont mis à profit pour composer ce plat emblématique français dont le nom fait référence à M. Parmentier agronome et nutritionniste du XVIIIe siècle qui réussit à convaincre le roi Louis XVI des bienfaits nutritifs de la pomme de terre, originaire d’Amérique du Sud. Pour marier ce plat, nous partons naturellement sur un vin rouge que nous avons choisi bien structuré et chaleureux.

Nous ouvrons le 100% Merlot du domaine des Maels, en IGP d’Oc, millésime 2020. Le merlot est le cépage le plus planté en France. Originaire du bordelais, fils du Cabernet Franc, il conquiert de plus en plus les vignerons languedociens par sa culture peu exigeante et ses rendements généreux tout en maintenant une belle qualité!

La propriété viticole de la famille Schwertz située dans le Minervois est conduite en agriculture biologique depuis 2011 et pratique également l’agroforesterie sur une quinzaine d’hectares. L’agroforesterie consiste à réintroduire et associer l’arbre à la vigne afin de profiter de co-bénéfices notamment sur la protection des sols ou le maintien de la biodiversité.

Robe : Pourpre dense
Nez : Fruits très mûrs, touche chocolatée, prune
Bouche : Tanins fondus, puissant, dense et rond

Ce vin chaleureux et gourmand a une expression aromatique telle qu’elle prend presque le dessus sur le plat. Il reste cependant d’un rapport qualité-prix sans égal! L’avantage du Hachi Parmentier c’est qu’il accepte une large palette de vin donc faites marcher votre imagination et surtout faîtes vous plaisir!

Bonne dégustation.

Prix : 6€

Température de service : 17°C

A boire maintenant ou dans 2 ans maximum

Hachi Parmentier Merlot d'OC

Pot au feu et Grenache gris

Le 30/01/2022 | Commentaires (0)

ŒnoSkol conclut cette semaine avec un plat traditionnel français le Pot-au-feu. Ce “plat du pauvre”, du fait des pièces de viande peu onéreuses qu’il mobilise, est excellent par sa cuisson lente dans un bouillon garni de différents légumes d’hiver. Aujourd’hui nous avons choisi de cuisiner des pommes de terre, carottes, oignons, céleri boule, poireaux puis de la gîte, ferme et fibreuse, de la poitrine de bœuf, entrelardée et cartilagineuse mais extrêmement savoureuse et des os à moelle. Libre à vous d’ajuster la recette avec vos légumes et pièces de viandes préférées! N’oubliez pas le bouquet garni (laurier).

Cette cuisson lente de la viande et ses légumes très “natures” réclament un vin rouge sur le fruit, relativement charnu et juteux tout en restant frais. Ne pas oublier que les légumes prennent une part importante dans ce plat et jouent donc sur l’harmonie de l’accord. Ainsi un rouge trop puissant et tannique aurait tendance à les écraser et pourrait même apporter un certain goût métallique et amer. ŒnoSkol a donc choisi un vin particulier : la cuvée “Juste le rouge” du château La Baronne situé dans les Corbières. Ce millésime 2020 est un assemblage original de Grenache gris (90%) et de Mourvèdre.

Robe : Framboise pâle. On pourrait presque le confondre avec un rosé. Cela provient du cépage le Grenache Gris qui est un jumeau du Grenache mais avec des baies beaucoup plus claires presque roses donnant cette couleur au vin.

Nez : Très aromatique, expressif sur la cerise et la fraise

Bouche:  Le vin est gourmand, léger, tendu par une certaine fraîcheur. Les tanins sont lisses. Très digeste.

C’est un merveilleux accord met-vin au prix doux. Cette cuvée, par sa structure légère et frâiche, pourrait également être bue comme un blanc et accompagner des fromages, des poissons, des desserts aux fruits…

Prix : 11€

A boire maintenant

Température de service 16°C

Pot au feu et Grenache

Dégustation de cépages interdits!

Le 24/01/2022 | Commentaires (0)

Vendredi dernier OenoSkol faisait sa rebelle en dégustant des cépages interdits suite au visionnage du documentaire Vitis Prohibita à Redon. Ce film nous fait voyager des Cévennes aux États-Unis en passant par la Roumanie et autres régions viticoles pour nous apprendre avec précision ce qu'est un cépage résistant et une vigne hybride. Leur histoire, semées d'embûches du fait d'une réglementation européenne arbitraire, est racontée à travers de nombreux témoignages de vignerons amateurs et professionnels, d’œnologues, d'agronomes. Ces cépages ont notamment le gros avantage d'être résistants au mildiou à l'oïdium donc non dépendants aux produits phytosanitaires!

Nous avons ainsi dégusté :

  • "L'interdit cuvée rebelle" produite dans les Cévennes gardoises avec le cépage Clinton première génération des hybrides producteurs directs interdit à la commercialisation en 1934.

Au nez un côté végétal, fraise, fruits des bois, cuir. Une bouche structurée et fraîche.

  • La cuvée César produit dans le Loir-et-Cher à partir d'un hybride toujours autorisé mais très rare : l'Oberlin.

Vin très coloré 14,5 % sucre résiduel très doux gras, fruits cuits confits, fumé. Vin de dessert.

Pour tous les curieux et amoureux du vin OenoSkol vous conseille donc ce documentaire!

https://www.vitis-prohibita.com/

Cepage oberlinCepage clinton

Huîtres et Melon de Bourgogne

Le 16/01/2022 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol pose son verre juste à côté de sa région avec la présentation d’un très beau vin blanc du pays nantais. Nous vous présentons ici la cuvée “L’air innocent”, millésime 2017, du domaine de la Fessardière. Le domaine de la Fessardière qui conduit son vignoble en agriculture biologique est installé dans la commune de Vallet à 20 minutes à l’ouest de Nantes au cœur de l’appellation Muscadet-Sèvre-et-Maine. Malgré sa situation, ce vin nature est en appellation vin de France car l’élevage du vin sur lies dépasse le temps imposé par le cahier des charges de l’appellation Muscadet-Sèvre-et-Maine sur lie. L’élevage sur lies consiste à laisser le vin en contact des levures mortes qui vont apporter plus de gras et de rondeur au vin.

Cette cuvée est vinifiée à partir du cépage phare de la région : le Melon de Bourgogne. Il ne faut pas confondre Muscadet qui est le nom de l’AOP avec le Melon de Bourgogne qui est l’unique cépage de cette appellation. Ce cépage originaire de Bourgogne est introduit au XVIIe siècle dans le Val de Loire. Il s’imposera définitivement après le terrible hiver 1709 (-23°C relevé à Paris). ŒnoSkol accompagne cette bouteille d’une douzaine d'huîtres du Golfe du Morbihan.

Le vin dévoile une superbe robe jaune paille soutenue qui s’explique surement par l’élevage relativement long. Le nez très élégant offre des notes de citron, de pain grillé et de beurre. Ces derniers arômes proviennent d’une seconde fermentation que l’on appelle malo-lactique. Rare sur les blancs, elle est systématique sur les rouges. Grâce à des bactéries, elle transforme l’acide malique en acide lactique d’où les notes lactées qui en ressortent. La bouche est grasse et ample, tendue par la vivacité de ce cépage. Elle se termine sur des notes salines qui s’accordent parfaitement avec les huîtres. C’est définitivement un superbe vin blanc de gastronomie à partir d’un cépage qui n’a malheureusement pas toujours bonne presse! Vous marierez, sans aucun doute, cette cuvée avec des poissons en sauces, de la volaille ou des fromages à pâtes cuites.

Prix 14,5€

A boire maintenant

Température de service 12°C

Huîtres et Melon de Bourgogne

Kig ha Farz et Vin d'Arbois

Le 12/12/2021 | Commentaires (0)

Quand la Bretagne rencontre le Jura!

Cette semaine ŒnoSkol vous fait découvrir un accord original et succulent entre un Kig ha Farz et un vin rouge d’Arbois, millésime 2018.

Le Kig ha Farz, littéralement “viande et farce”, est un plat emblématique de la région du Léon dans le nord Finistère. Composé de viande de porc et de bœuf (les avants), il est à rapprocher d’un pot au feu. Sa grande originalité provient de sa farce faite à partir de farine de sarrasin (blé noir) qui accompagne la viande et les légumes. C’est un plat riche et de fête. L’Arbois, quant à elle, est l’appellation majeure du Jura. Elle fournit la moitié de la production totale de la région et compte 800 hectares. Elle produit aussi bien des blancs, des vins jaunes, des vins de paille, que des rouges ou des rosés.

Aujourd’hui nous dégustons la cuvée Rosières du domaine Jean-Louis Tissot élaborée à partir d’un cépage local le Trousseau.

Oeil : Une belle robe pourpre claire

Nez : Fruits rouges, Cerise, sous-bois

Bouche : Soyeuse et légère avec des tanins souples et une belle fraîcheur

Ce vin est parfaitement adapté à ce plat où la viande est cuite à l’étouffée et les légumes à l’eau. En effet, avec sa structure légère et sa vivacité, il vient apporter de la légèreté et se marie avec le côté végétal des légumes sans pour autant prendre le dessus. Son fruité s’harmonise très bien avec les saveurs du Kig ha Farz et sublime ce plat traditionnel finistérien. Un vrai régal!

Kig ha Farz vin d'Arbois

Dégustation de vins bretons

Le 28/11/2021 | Commentaires (0)

Samedi dernier j'ai eu la chance de déguster 10 vins bretons du millésime 2020 lors de l'assemblée générale de l'Association de la Reconnaissance des Vins Bretons (ARVB). L'occasion pour nous, vignerons bretons professionnels d'annoncer la création de l'Association des Vignerons Bretons (AVB) et avec le directeur du lycée agricole de Kerplouz de communiquer sur l'ouverture de la première formation viticole bretonne!

Pour rappel les vins dégustés sont issus d'associations bretonnes et donc non commercialisables!

Coup de cœur pour l'efferverscent de Jean Donnio du Clos du Chevalier à partir d'un vieux cépage hybride le Plantet. En même temps l'expérience parle puisque Jean a planté ses vignes dans le centre Bretagne à côté de Loudéac au tout début des années 1990!

Deux belles découvertes :

  • La cuvée Entre Nous du Clos des Perrières vinifiée à partir du cépage résistant le Solaris, variété particulièrement adaptée aux climats septentrionaux. Leur vignoble est située en Ille-et-Vilaine
  • La cuvée rouge du Clos du Chevalier vinifiée de nouveau par Jean Donnio à partir d'un vieux cépage hybride le Maréchal Foch!

Enfin deux cuvées intéressantes :

  • Le "Crozon Hermitage" (Ils ont de l'ambition!) des Coteaux de St Guénolé dans le Finistère assemblage entre du Gamay et du Cabernet Franc
  • Le Chardonnay des Coteaux du Braden à Quimper

Merci et bravo à tous ces vignerons amateurs qui nous permettent de découvrir des vins bretons!

Dégustation vins bretons ŒnoSkol

Gamay d'Auvergne et Osso Buco

Le 14/11/2021 | Commentaires (0)

Ce dimanche ŒnoSkol régale vos papilles avec un bel accord culinaire entre un Osso Buco et un vin du domaine “Les chemins de l’Arkose” en appellation Côtes d’Auvergne. Yvan Bernard et Audrey Baldassin, associés du domaine, conduisent en agriculture biologique 8 hectares de vigne sur la commune de Montpeyroux dans le Puy-de-Dôme. Oui, nous sommes bien en Auvergne, au cœur du massif central et son histoire géologique tourmentée qui donne le nom à cette cuvée “Les Dômes sur Basalte” en référence au passé volcanique de la région.

L’AOC Côtes d’Auvergne s’étend sur 53 communes du département et autorise seulement trois cépages : le Chardonnay pour les blancs, le Gamay et le Pinot Noir pour les rosés et les rouges avec au minimum 50% de Gamay pour ces derniers. Le terroir quant à lui est une mosaïque de sols alternant principalement le granite et le basalte (roche volcanique). 330 hectares de vigne composent cette jeune AOC créée en 2010.

Aujourd’hui nous dégustons un 100% Gamay, millésime 2020. Pour rappel le Gamay est le cépage principal du Beaujolais qui s'épanouit particulièrement bien sur ces sols granitiques.

Robe : Framboise. La robe soutenue pour un Gamay est typique de cette région. Il est généralement plus clair dans le Beaujolais.

Nez : Développé de petits fruits frais tels que la groseille et le cassis

Bouche : Une attaque aromatique, un vin velouté avec peu de tanins, vif et très bien équilibré

Ce vin se marie parfaitement avec l’Osso Buco, plat italien très parfumé originaire de Milan. Ce ragoût de jarret de veau agrémenté de tomates, carottes et céleris doit trouver son harmonie dans un vin aromatique et frais aux tanins fondus et souples. On pourrait d’ailleurs lui associer également un vin blanc aromatique, charnu des Côtes-du-Rhône (Condrieu, Chateauneuf-du-Pape blanc) ou du Languedoc Roussillon. Enfin, ne pas oublier l’accord régional qui fonctionnera toujours très bien avec par exemple un Valpolicella en Vénétie.

Prix : 10-12€

A boire maintenant

Température de service : 16°C

Osso Buco Gamay Côtes d'Auvergne Les Dômes

Sushis et vin d'Alsace

Le 31/10/2021 | Commentaires (0)

Cette semaine ŒnoSkol s’envole pour le Japon avec une dégustation de sushis accompagnés d’un joli vin blanc d’Alsace.

Pour rappel, l’Alsace est un petit vignoble de 15 500 hectares au nord-est de la France. Il s’étire entre les villes de Strasbourg et Mulhouse sur une succession de collines plus ou moins hautes. Sa situation géographique particulière lui confère une exposition et un climat privilégiés. Le vignoble, abrité par le massif des Vosges et dominant la plaine du Rhin, enregistre une des pluviométries les plus faibles de France. Il bénéficie ainsi d’un climat semi-continental chaud, sec et ensoleillé, parfaitement adapté à la culture de la vigne.

Les sushis sont généralement un mélange savant de riz, d’algues et de produits de la mer. Ils appellent donc un vin frais et sec plus ou moins aromatique. Les vins blancs d’Alsace s’accorderont donc parfaitement à ce plat. Nous aurions pu aussi aller chercher un Riesling d’Allemagne ou un Sauvignon blanc de Nouvelle-Zélande pour le côté plus exotique.

Ici nous ouvrons “A minima” du domaine Trapet, millésime 2017. Cette cuvée est un assemblage parfait de presque tous les cépages blancs de l’appellation. En effet, nous y retrouvons six cépages sur les huit autorisés dont le Gewurztraminer, le Riesling, le Muscat, le Pinot Gris, le Sylvaner et l’Auxerrois. Le Domaine Trapet est conduit en agriculture biologique et biodynamique.

D’une belle robe or vert, le nez de ce vin est une vraie corbeille de fruits! Nous y découvrons le côté exotique du Gewurztraminer et du Pinot Gris avec des notes de litchi, de goyave et de papaye. Nous distinguons également des arômes floraux, de rose et des odeurs muscatées provenant évidemment du Muscat mais également du Gewurztraminer. Enfin, le Riesling apporte une touche minérale, presque fumée. En bouche, le vin légèrement perlant vient ajouter encore plus de fraîcheur à l’ensemble qui se marie parfaitement avec les sushis et les différentes sauces plus ou moins épicées. Un pur régal!

C’est un vin très aromatique et polyvalent par cet assemblage de cépages qui pourra accompagner aussi bien des apéritifs que des plats comme le poisson ou les fromages.

Prix : 13€

Température de service : 11-12°C

A boire maintenant.Vin d'Alsace Sushis

Lapin à la moutarde et Syrah d'Ogier

Le 17/10/2021 | Commentaires (0)

Ce weekend ŒnoSkol vous présente un joli accord met-vin : un lapin à la moutarde accompagné d’une cuvée 100% Syrah de Stéphane Ogier. La famille Ogier est installée sur l’appellation Côte-Rôtie depuis sept générations. Stéphane Ogier reprend l’entreprise familial en 1997 et en une dizaine d’années le propulse parmi les plus grands domaines des Côtes-du-Rhône nord. Aujourd’hui ses vins sont réputés et reconnus à travers le monde entier. Stéphane Ogier propose aussi bien des cuvées mythiques comme la “Belle Hélène” à plus de 300€ la bouteille que des petits vins aux rapports qualité-prix excellents, telle cette fameuse Syrah d’Ogier. La Syrah est le cépage phare des Côtes-du-Rhône septentrionales d’où elle tire son origine. Dans cette région elle est souvent vinifiée seule mais on peut y assembler jusqu’à 20% du cépage blanc Viognier en Côte-Rôtie ou 15% de Marsanne et/ou Roussanne, variétés blanches également, dans les AOP Hermitage, Crozes-Hermitage et Saint Joseph. Alors que dans les années 60 la Syrah est cantonnée à sa région d’origine du fait de sa sensibilité aux maladies et de son rendement assez faible, elle s’est aujourd’hui étendue à tout le sud de la France pour devenir le quatrième cépage le plus planté dans le pays et le cinquième dans le Monde!

La Syrah d’Ogier 2018 offre une robe pourpre très intense représentative de cette variété. Le nez est un agréable mélange d’arômes de petits fruits rouges tels que le cassis, la framboise ou la groseille. Nous apprécions aussi des notes de cacao et une pointe poivrée qui rappelle la sauce moutarde. En bouche le vin est vif, équilibré par une belle densité reposant sur des tanins charpentés.

C’est définitivement un vin élégant, sur le fruit, au rapport qualité-prix excellent permettant un mariage harmonieux avec la chaire fine du lapin. En effet le lapin est à considérer comme une volaille. Il faut donc l’accorder avec des vins pas trop puissants et tanniques pour lui permettre de s’exprimer pleinement!

Température de service : 17-18°C

Prix : 10-12€

A boire maintenant

Belle dégustation.

Lapin moutarde Syrah d'Ogier ŒnoSkol

Le millésime 2021 : l'heure du bilan

Le 10/10/2021 | Commentaires (0)

Alors que les vendanges touchent à leur fin partout en France, l’heure est au bilan!

Pour faire court, le millésime 2021 s’annonce amer…

En effet, l’épisode de gel sans précédent de la première quinzaine d’avril a tout d’abord porté un coup dur à la viticulture française en n’épargnant aucune région. Ensuite l’été pluvieux et frais a favorisé les maladies cryptogamiques comme le mildiou et l’oïdium qui, à leur tour, ont aussi impacté le potentiel de récolte sans oublier les épisodes de grêle qui ont ravagé certains vignobles.

Aujourd’hui on estime entre 25 et 30% de récolte en moins à l’échelle nationale avec une grosse hétérogénéité selon les appellations. Certaines s’en sortent bien voire très bien alors que d’autres comme nos amis du Muscadet, “de mémoire d’homme”, n’ont jamais connu un millésime aussi compliqué. Dans cette région des rendements moyens de 12 hectolitres par hectare (hl/ha) sont avancés contre plus de 50 hl/ha en 2020. Malheureusement elle n’est pas la seule à subir de plein fouet l’acharnement climatique de ce millésime à l’image des dix plaies d’Egypte!

Et la qualité dans tout ça? Difficile de dresser un portrait global à l’échelle nationale car les disparités sont également très fortes entre régions, appellations et même domaines. Dans tous les cas, on ne parlera pas du millésime du siècle. Le mauvais état sanitaire de la vigne, du fait du gel et du mildiou, a entraîné le développement de la pourriture grise sur les raisins, poussant certains vignerons à vendanger en sous maturité pour ne pas perdre toute leur récolte. Les blancs s’en sortent mieux que les rouges dans la plupart des régions car mûrs plus tôt. Des étés frais comme celui que nous avons vécu apportent de la fraîcheur aromatique et de la vivacité, caractéristiques positives pour les vins blancs.

Pour terminer et c’est finalement une bonne nouvelle, en 2020 la crise sanitaire liée à la pandémie et les surtaxes américaines décidées par M. Trump ont provoqué une chute des ventes de vin qui a créé du stock dans les caves! Les vignerons vont donc pouvoir se reposer ou se consoler sur leurs récoltes antérieures pour vendre du vin l’année prochaine!

Bon courage à eux tous et vivement 2022!

Andrea cairone lzm3pbqim70 unsplash